Stoppez la guerre en Tchétchénie !


Communiqué de presse

Le Mouvement de la Paix appelle les rennais  à venir le Samedi 20 Novembre à partir de 15 heures place de la Mairie à Rennes ( dans le cadre d'une journée nationale d'actions ) pour signer un texte contre la guerre en TCHTCHENIE

Le 21 octobre 1999, des tirs de missiles ont touché le marché central et la maternité de Grozny : 137 morts et 260 blessés s'ajoutent à la liste déjà longue des victimes de la guerre meurtrière que le gouvernement russe mène contre la Tchétchénie depuis trois semaines : des centaines de morts, 180 000 réfugiés.

Les réfugiés sont parqués dans des camps en Ingouchie dans des conditions sanitaires catastrophiques, sans toit, eau, nourriture ou médicaments, et sans liberté de mouvement. Le gouvernement interdit toute aide humanitaire extérieure, ainsi que l'évacuation des blessés. Cette guerre s'accompagne d'un véritable racisme institutionnalisé contre les Tchétchènes et d'une "chasse au faciès" dans les rues de Moscou et Saint-Pétersbourg, qui touche tous les Caucasiens en général.

En bombardant aveuglément des populations civiles, on ne lutte ni contre le terrorisme ni contre les fanatismes religieux, on les alimente.

Les dirigeants russes qui se soucient plus de leur maintien au pouvoir que de la sécurité de leur population, n’ont apporté aucune preuve sur l'origine des attentats meurtriers dont la Russie a été victime au mois de septembre, attentats que nous condamnons fermement.

Nous affirmons notre solidarité avec la population de Tchétchénie et avec tous ceux qui, en Russie, font courageusement entendre une voix différente.

Nous demandons :

  • l'arrêt immédiat des bombardements.
  •  Un cessez-le-feu immédiat qui prévoit le retrait des forces armées fédérales et la reprise des négociations politiques avec les représentants légitimement élus de la Tchétchénie, sur la base des accords de Khassaviourt signés en 1996.
  • l’accès et le secours aux blessés et aux réfugiés pour les organisations internationales et humanitaires. Le gouvernement russe doit rouvrir la frontière entre la Tchétchénie et l’Ingouchine
  • la réactivation de la mission de l'OSCE, sur place de 94 à 97.
  • la mise en place d'un Tribunal international pour juger des crimes de guerre.
  • Nous exigeons du gouvernement français une condamnation ferme de l’agression et qu’il exerce auprès des autorités russes toutes les pressions en son pouvoir.

    Nous demandons aux élus qu'ils se fassent l'écho de nos revendications.

    Nous demandons au Conseil de l'Europe qu'il fasse pression sur la Russie pour qu'elle respecte ses engagements.

    Comité Tchétchénie* - c/o A.E.C - 21 ter rue Voltaire – 75011 PARIS

    comitetchetchenie@hotmail.com

    Premiers signataires : Pierre Hassner, chercheur au CERI, Jean-Yves Potel, enseignant à Paris VIII, Catherine Samary, économiste, Bernard Dréano, président de l'Assemblée Européenne des Citoyens Noël Mamère, député à l’Assemblée Nationale, , Alain Krivine, député européen, Roseline Vachetta, députée européenne, Daniel Durand, Mouvement de la paix, Lysiane Alezard, Mouvement de la Paix, Gérard Onesta, vice-président du Parlement Européen, Helmuth Markov, député Européen, Patsy Sörensen, députée européenne, Alima Boumediene-Thiery, députée européenne, Didier-Claude Rod, député européen, Emmanuel Wallon, maître de conférences en Sciences politiques à Paris X, Bart Staes, député européen, Monica Frassoni, députée européenne, Luisa Morgantini, députée européenne, Matti Wuori, député européen, Caroline Lucas, députée européenne, Fodé Sylla, député européen, Olivier Lecour Grandmaison, enseignant à l'université D'Evry Alain Brossat, enseignant à Paris X, Irène Markowicz, interprète de conférence, Jean-Pierre Massias, Professeur à l'Unversité de Clermont-Ferrand, André Glucksman, écrivain, Francis Wurtz, député européen, Geneviève Fraisse, députée européenne, Alain Lipietz, député européen, Josu Ortuondo Larrea, député européen, Antoinette Fouque, présidente de l'Alliance des Femmes pour la Démocratie, Jean-Michel De Waele, Maitre de conférence à l'Université libre de Bruxelles, Solange Fernex, Présidente de la Ligue pour la Paix et la Liberté, Venance Journé, chercheur au CNRS, Laurence Habey, journaliste, Yasmine Boudjenah, deputée européenne, Michèle Kahn, Jean-Marc BEN, Maire-adjoint de Calais, Michel Husson, économiste, Hélène Flautre, députée européenne. Wolgang Kreissl-Dörfle, député européen, Yves Piétrasanta, député européen, Heidi Hautala, Présidente du groupe Verts/ALE au parlement européen, Denis Baupin, maire-adjoint de Paris 20ème, Martine Billard,conseillère de Paris, Jean-Luc Bennahmias, membre du Conseil Economique et social, Françoise Duthu, économiste, Jacqueline Heinen, professeur des Universités, Roland Nivet ( Mouvement de la Paix -Rennes )….

    le Mouvement de la Paix de Rennes s'associe à cet appel et invite tous les rennais à envoyer des protestations sur la base de cet appel à l'ambassade de RUSSIe à Paris
    tel : 01.45.04.50.50 fax :01.45.04.17.65 .

    Le Mouvement de la Paix rappelle qu'en 1996 à son initiative une délégation des mères de soldats de Russie contre la guerre en Tchetchenie avait séjourné en Bretagne et animé plusieurs débats . Nous appelons les rennais qui souhaitent travailler à la solidarité avec ces femmes à contacter le comité rennais du Mouvement de la Paix tel/fax 02.99.51.24.03 et à venir le Samedi 20 Novembre à partir de 15 heures place de la Mairie à Rennes ( dans le cadre d'une journée nationale d'actions )signer cet appel