St-Ouen, le décembre 22, 1998
INFORMATION DE PRESSE
Irak : le Mouvement de la Paix se réjouit de la fin des bombardements,
Il appelle au soutien de l’ONU et de Kofi ANNAN

Enfin ! Les dirigeants américains et britanniques ont été contraints de cesser les bombardements brutaux qui ont touché indistinctement des cibles civiles et militaires en Irak.

Cette action unilatérale et injustifiée a été condamnée par la majorité de l’opinion publique dans le monde, y compris dans les deux pays concernés.

Le Mouvement de la Paix qui avait appelé dans tous les départements à agir pour l’arrêt immédiat des bombardements se réjouit de la fin des souffrances de la population civile irakienne, déjà victime du sinistre dictateur Sadham Hussein;

Le désarmement irakien avait été déjà presque complètement achevé par les différentes missions de l’ONU : Il faut maintenant trouver une solution politique pour le respect du mandat de l’ONU et la levée de l’embargo qui frappe d’abord les enfants et la population civile irakienne.

C’est l’ONU et son Secrétaire Général Kofi Annan qui doivent être les maîtres d’oeuvre de ce travail : ils doivent en recevoir les moyens politiques de la communauté internationale.

Le Mouvement de la Paix souhaite que la France, qui n’a pas pas été suffisamment active pour arrêter les bombardements, prenne des initiatives fortes pour une issue politique durable aux rapports entre l’Irak et l’ONU.

Le Mouvement de la Paix appelle toutes les organisations, les citoyens qui refusent que s’impose la loi d’une super-puissance, qui veulent un ordre international coopératif et démocratique, à examiner ensemble partout les initiatives pour le soutien résolu à l’action de l’ONU et de son secrétaire général.

Pour le secrétariat national,
DANIEL DURAND